Promotion du Métier d'Ingénieur et Scientifique

Vous êtes collègien ou lycéen ? Vous voulez devenir Ingénieur ou Scientifique ?
Pour vous aider dans vos choix d'orientation, vous pouvez télécharger l'organigramme simplifié des principales filières d'accès aux métiers d'ingénieur et scientifique en suivant ce lien.

PROCHAINE RENCONTRE

 

Télécharger le flyer logo pdf

DERNIERES CONFERENCES

Promenade au pays des mathématiques

conf g touzotCette conférence était destinée à un public qui se sent mal à l’aise avec les mathématiques, pour des raisons diverses que l’IESFSA se doit d’analyser.

Elle évoque, de manière vulgarisée, l’apparition à travers les âges de quelques notions de base de cette discipline :
- la naissance des nombres, de la géométrie et de l’algèbre,
- l’étonnant nombre Pi,
- la notion de théorème,
- les défis de l’infiniment petit,
- le côté artistique des mathématiques avec des animations du fabuleux espace de Mandelbrot.

La présentation fut suivie par des échanges sur les difficultés actuelles que rencontre la France dans l’enseignement des mathématiques et des sciences.

Gilbert Touzot est Professeur émérite des Universités, spécialiste de la modélisation en sciences de l’ingénieur. Après avoir participé à la création du réseau des Universités du Quebec, il a contribué à la création de l’Université de Technologie de Compiègne, a dirigé l’Institut National des sciences appliquées de Rouen, puis coordonné le réseau des INSA. Il a enfin créé puis présidé la fondation UNIT, l'Université Numérique nationale Ingénierie et Technologie. Il estcoauteur de nombreux articles et livres en français, anglais et japonais sur la méthode des éléments finis et ses nombreuses applications.

Télécharger le support de la conférence logo pdf

Gilbert TOUZOT a également publié un livre aux Editions du caillou : "Quelles vies !" que vous pouvez commander en suivant ce lien.

« Quelles vies ! » est un livre singulier, dans lequel Gilbert Touzot retrace avec humour et sens de l'anecdote un parcours original de scientifique, d'universitaire, de créateur d'entreprises et de lanceur de projets. Mais l'auteur est aussi un amoureux des grands espaces naturels et intellectuels. Il nous invite à prendre part aux nombreux voyages d'un éternel enthousiaste, curieux et passionné, au flanc de montagnes, au fond du désert, sur des mers et des glaciers polaires ; il nous fait aussi partager ses réflexions sur la société, la vie, la terre et l’univers.

« Poursuivre ses rêves... Rien n’est (jamais) impossible » Récit d’une année en itinérance en famille en Amérique latine...

conf o boucherand

Un défi personnel, d'abord, un « rêve de gosse» : partir en famille, un sac sur le dos, en itinérance, pendant une année avec pour objectif de vivre avec 10€ par jour et par personne pendant un an. Et puis, un challenge professionnel : l'ambition de continuer à développer l'activité de son entreprise, à distance, en s'appuyant sur l'intelligence collective de ses équipes.

Alors, ce n'était pas une pandémie qui allait l'arrêter ! Il a fallu être organisé, agile, savoir renoncer, ne rien lâcher, se remettre en question, surmonter ses doutes et ceux des autres, gérer ses émotions... une belle leçon de vie.

Une année si riche en enseignements, si intense, si humaine. Un rapport au temps et au matériel tellement différents de ceux que nous expérimentons tous au quotidien. Une ultra-(re)connexion à soi, à ses proches, aux autres, à la nature, à la vie spirituelle.

Autant de sources d'inspiration qu'il souhaite partager.

Olivier BOUCHERAND a 45 ans, 3 enfants et vit à Aix les Bains. Après une formation en urbanisme et plusieurs postes en collectivités locales, il décide de se lancer dans l'aventure du Chef d'entreprise en 2008. Il acquiert Juris diagnostics en 2013 et développe l'activité en se diversifiant avec la création d’un centre de formation et de cabinets en franchise.

Quand l’insertion vient au secours de la réindustrialisation de la France

conf s yacoubi

L’objectif de l’insertion est de permettre aux personnes exclues de retrouver autonomie et confiance en soi, notamment par le travail, l’accès à un logement, la création d’un lien social… Les trois « piliers » de l’insertion sont l’éducation, le logement et l’emploi.

Après 20 années passées à l’Atelier Travail et Formation des Jeunes de Chambéry, Sami YACOUBI crée l’entreprise d’insertion CATM à la Ravoire en 2007 avec 5 salariés. En 2022, l’entreprise emploie plus de 200 salariés avec un objectif de 300 salariés en 2023.

Au travers de son expérience, Sami YACOUBI nous a présenté les différents leviers qui font de l’insertion aujourd’hui, un acteur non négligeable de la réindustrialisation française.

Télécharger le support de la conférence logo pdf

Révolution minéralogique : la culture du diamant

conf le druillennecDans le monde de la joaillerie, l’un des sujets d’actualité reste celui des diamants synthétiques. De plus en plus de diamants synthétiques clandestins infiltrent le marché que l'on retrouve sous différentes appellations, diamant de culture, éthique, amoureux, rêveur, de laboratoire, innocent stone, etc… et des marques joaillières surfent sur cette vague.

Sur la base de la publication d’un chercheur, une nouvelle industrie s’est créée de façon discrète. La révolution est la suivante : le cristal de diamant est une graine !

François LE DRUILLENNEC est Maître joailler-orfèvre, graveur héraldique et diamantaire, expert près la Cour d’Appel de Chambéry.

Après une formation en micromécanique, il s’oriente vers la bijouterie-joaillerie. Il occupe plusieurs postes dans des entreprises prestigieuses à Genève et Bern avant de créer sa propre entreprise en 1994.

Son entreprise, labelisée Entreprise du Patrimoine Vivant pour l’excellence des savoir-faire français, satisfait chaque année une clientèle internationale toujours plus nombreuse.

Télécharger le support de la conférence logo pdf

Comment creuser en souterrain ?

conf brasierDepuis l’antiquité l’homme creuse le sous-sol pour :

  • s’abriter et se loger : cités souterraines de Cappadoce,
  • chercher et s’approvisionner en eau : puits, aqueducs...
  • circuler, transporter des marchandises : tunnels fluviaux, ferroviaires, routiers, autoroutiers...
  • stocker de l’eau, du gaz, des véhicules...
  • exploiter le charbon, les minéraux, l’énergie hydroélectrique...

Les ouvrages souterrains constituent la solution la mieux adaptée à la création de nouvelles infrastructures en zone urbaine et au franchissement des zones montagneuses. Le recours aux techniques des travaux souterrains s’impose pour des raisons environnementales en limitant l’utilisation des espaces disponibles et en préservant les milieux naturels.

Paul ROUX, ingénieur INSA Lyon en Génie Civil et Urbanisme, nous a présenté les différents chantiers de travaux souterrains sur lesquels il a œuvré, avec passion, pendant une grande partie de sa carrière professionnelle.

Télécharger le support de la conférence logo pdf

Lyon-Turin, quels accès

conf brasierNous adressons à Madame Josiane BEAUD tous nos remerciements pour la qualité de l’information qu’elle nous a apportée sur un sujet complexe qui fait débat et continue à alimenter des discussions pour le moins animées… Il importe de s’efforcer à bien comprendre les enjeux du projet, les possibilités techniques et financières qui en découlent et souhaiter des décisions rapides aux plus hauts niveaux.

L'apport de la science dans l'enquête judiciaire

conf brasierDe la scène de crime au travail en laboratoire, de l’empreinte génétique ou digitale aux techniques prédictives, les spécialistes s’appuient désormais sur des techniques de plus en plus novatrices et sophistiquées pour éclairer la justice dans la reconstitution du fait criminel et l’identification de ses auteurs.

Le conférencier nous fait part de l’importance de la science dans les enquêtes policières et la nécessité d’un recrutement encore accru de scientifiques dans les effectifs de la gendarmerie.

Le Général Jacques HEBRARD est ingénieur de l'École de l'Air et titulaire du diplôme post grade de criminalistique chimique de l'Université de Lausanne et lauréat de cette université. Il est expert inscrit près la Cour d'appel de Paris de 1996 à 2008, Officier de la Légion d'Honneur (2012) et Commandeur de l'Ordre National du Mérite (2016).

De 2011 à 2015 il a créé et commandé le Pôle Judiciaire de la Gendarmerie Nationale. Ce pôle regroupe :

  • l'IRCGN (Institut de Recherche Criminelle de la Gendarmerie Nationale),
  • le SCRC (Service Central de Renseignement Criminel),
  • le C3N (Centre de lutte Contre la Criminalité numérique),
  • l’OCSTI (Observatoire Central des Systèmes de Transport Intelligent).

Télécharger le support de la conférence logo pdf

Vous pouvez également consulter un dossier en ligne qui résume partiellement la conférence en suivant ce lien.

Les eaux des lacs comme source de chaleur

conf brasierMickael DALIN nous a présenté des projets utilisant ce type d'énergies puisées en lac, en rivière ou en nappe phréatique. Il a développé les aspects techniques, l'organisation en réseau et le bilan environnemental de ce type de projet. Il nous a aussi informer du montage financier et des questions juridiques et, enfin, de l’importance de la demande de subventions ADEME.

Télécharger le support de la conférence logo pdf

Data et énergie

conf conesa

Stockage d’énergie, quelles solutions pour demain ?

conf ducheneLe stockage de l’énergie est un challenge d’une grande importance pour l’homme, car la produire lui coûte cher et ne pas arriver à la stocker, quand il en a trop, constitue une perte qu’il peut de moins en moins se permettre. Des petites batteries contenues dans notre organisme aux containers qui supportent les réseaux électriques dits « intelligents », Mikaël nous présente un vaste choix de solutions de stockage qui fournissent le monde que nous connaissons.

Nous adressons un grand merci à Mikaël pour sa brillante présentation. Un diaporama de sa présentation est disponible sur le site IESF-SA.

Télécharger le support de la conférence logo pdf

Savoie Technolac, des racines et des fruits

conf ducheneJean-Jacques DUCHENE est sans doute la personne la mieux placée pour raconter l'histoire de Savoie Technolac.

Plus de trente années durant, il a occupé des postes importants et participé, des premières cogitations à l'état que nous connaissons aujourd’hui, à toutes les réflexions, études et réalisations qui ont permis cet aboutissement qui fait de Savoie Technolac le fer de lance du développement industriel de la Savoie.

Son récit opérationnel et le catalogue d’initiatives réussies ou manquées qu’il nous raconte nous fait revivre cette grande aventure.

Baby boomer, engagé dès l’école primaire avec ses copains dans la vie associative, fils de « Gads’arts » et descendant d’une famille d’entrepreneurs artistes dont il retient que tout ce qui a été monté peut être démonté, Jean-Jacques DUCHENE est d’emblée plus attiré par les arts, les sciences et le comité des fêtes que par l’économie. Il en sera pourtant diplômé et mettra son DESS et son énergie au service d’un projet politique où créativité, initiative, risque, innovation technologique et institutionnelle, sauront le régaler.

Jean-Jacques Duchêne répond aux nombreuses questions de son auditoire. Il nous fait le plaisir de dédicacer son livre en fin de soirée aux participants curieux d’y découvrir encore plein d’anecdotes qui ont marqué cette belle réalisation.

Le télégraphe Chappe et la télégraphie militaire

conf charpinNous sommes bien loin de nos SMS et autres applications d’internet !

François CHARPIN, ingénieur retraité de l'ONERA nous transporte 2 siècles en arrière, au moment des grandes batailles napoléoniennes, pour découvrir le principe du télégraphe Chappe et son fonctionnement historique.

Il nous présente le réseau des postes Chappe de Chartreuse, de la Combe de Savoie ainsi que de Maurienne et nous fait partager le résultat de ses recherches.

Tous les participants sont enthousiasmés par le travail remarquable effectué par des équipes de bénévoles depuis la découverte progressive des vestiges des sites Chappe, l’exécution des fouilles et enfin la reconstitution à l’identique du poste de transmission du Plan de l’Ours sur la commune de Saint- André.

Enfin, il termine son intervention par une présentation de la télégraphie électrique de Breguet et Morse ainsi que du télégraphe optique militaire Morse.

Bravo et merci François CHARPIN ! Vous nous avez régalés ! Merci aussi à Aristide CHINAL qui nous a proposé la conférence !

Télécharger le support de la conférence logo pdf

La justice en Savoie

conf fernexLe Bâtonnier FERNEX de MONGEX a écrit plusieurs films sur l’histoire de la Justice en Savoie.

Il est proposé en conférence de faire un rappel historique rapide de l’histoire en Savoie puis d’expliquer le cursus de la Justice qui puisant ses racines à l’ère Romaine, va se construire sur les bases modernes avec des textes innovants pour donner naissance à la justice moderne donnant lieu à l’établissement de la Cour d’Appel. L’exposé dispose d’un support visuel d’une centaines de clichés et la conclusion peut en être la menace de la Cour d’Appel de Chambéry.

Olivier FERNEX de MONGEX est avocat à la Cour de Chambéry, Bâtonnier de l’Ordre de 2016 à 2017.

Au service des acteurs du système électrique dans 10 pays du monde

conf baud

Malgré des efforts de RTE, la couverture de la pointe de consommation est essentiellement assurée par la production thermique et des imports allemands : résultat + 2 Mt CO2/an

Avec la montée du renouvelable, les écarts entre production et consommation croissent. Le stockage n’est pas à maturité économique à l’échelle du problème : résultat le taux de fonctionnement des outils de production baisse de 10% en 10 ans faisant perdre plus de 6 Md€/an d’absorption de frais fixes au système électrique/an

Le cercle vicieux enclenché oblige à monter les prix de l’électricité et pousse les délocalisations : résultat le CO2 importé monte de 30% en 10 ans pendant que la production industrielle baisse de 25%

Dans ce contexte, il apparait quasi certain que les annonces sur l’arrêt des centrales charbon (en France et en Allemagne) seront impossibles à respecter…. alors que la flexibilité industrielle n’est utilisée qu’à 10% de ses capacités ; alors qu’elle crée de la valeur économique pour tous tout en économisant du CO2

Ainsi, Energy Pool, entreprise savoyarde, s’est donnée pour mission de manager l’énergie des systèmes complexes au service des acteurs ; en priorité chez les gros consommateurs.

Créé en 2010, nous travaillons maintenant dans 12 pays, pilotons 24x7 4 GW de capacité dans plus de 1 000 sites industriels (plus que la puissance de la centrale nucléaire de la centrale du Bugey) et investissons plus de 5 M€/an pour devenir le leader mondial dans notre métier.

Olivier BAUD est diplômé de l'Ecole Supérieure des Mines de Douai (1981) et détient une spécialisation de l’IFG.
Il a été distingué Chevalier de la légion d’honneur par Mme la Ministre de l’environnement en 2014.

 

L'espace, c'est grand...

conf gayAppréhender les distances entre les planètes, les étoiles et les galaxies est impossible pour un esprit humain,… sauf à réduire considérablement les échelles par étapes successives pour revenir à des distances relatives visualisables. Michel nous propose à l’aide d’astuces de visualiser notre système solaire, notre galaxie et plus : l’univers, tel que les connaissances actuelles peuvent permettre de le mesurer !

Après une heure et demie d’exposé nous nous sommes sentis bien petits, perdus dans un univers immense que nos techniques les plus avancées ne nous permettront pas de parcourir. Un grand merci à Michel pour sa conférence et pour le travail considérable d’étude qu’elle lui a demandé. Michel nous confie son diaporama. Allez le découvrir sur le site. C’est costaud ! Bravo à tous ceux qui s’y colleront ! J’ai retenu pour vous quelques extraits.

L’univers :

En dehors des avions et de certains satellites visibles au coucher du Soleil, les petits points lumineux que nous voyons dans le ciel représentent 3 types d’objets célestes :

  • des étoiles, majoritaires, qui sont des boules de gaz (principalement H2) qui fusionnent (grosse réaction nucléaire permanente).
  • des planètes du système solaire éclairées par le Soleil
  • des galaxies lointaines qui brillent comme des étoiles.

Le système solaire, c’est 8 planètes autour du Soleil en excluant Pluton (Mon Vieux Tu M’as Jeté Sur Une Nouvelle Planète) Mercure, Venus, Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune et Pluton.Notre galaxie c’est un disque de 100.000 AL. Elle existe depuis le début de l'Univers, 13 ou 14 Md années soit 3 fois l’âge du Soleil (4,5 Md années) et 4 fois l’âge de la Terre (3,5 Md années). Elle comprend environ 250 Md étoiles… +/- 150 Md (entre 100 et 400 Md). Le Soleil fait partie des 250 milliards d’étoiles. Ce n'est pas une étoile massive. Le Soleil ’explosera donc pas en supernovæ. Dans 5 Md années, il deviendra une géante rouge. Ses gaz seront relâchés relativement doucement dans un rôt cosmique… Il existe des milliards de galaxies.

Quelques repaires :

  • Vitesse lumière = 300.000 km/s = 7 fois tour de la terre (40.000 km) / s
  • 1 mnL = 18 Mkm Le soleil est situé à 150 Mkm de la Terre = 8 mnL (= 1 UA)
  • Une heure lumière (1 HL)=1 Md km donc 1 AL = 8760 h = 10.000 milliards km(!?)

Trois échelles successives pour appréhender les distances relatives :

  • 1) des planètes autour de la Terre,
  • 2) notre système solaire,
  • 3) les distances des étoiles entre elles dans notre galaxie (Voie lactée).

Représentation des 8 planètes du système solaire :

  • 1 AL = 100.000 km 1 HL = 10 km 1 cm = 1000 km 10 m = 1 Mkm 1 km = 100 Mkm
  • Terre = 12 cm (réduction par 100 M), Soleil, d’un diamètre réel de 1,5 Mkm, est représenté par une sphère de 15 m de diamètre.


Diamètre du Système Solaire 100 km, tient dans un cercle centré sur Chambéry et passant Grenoble -Annecy - Albertville – Bourgoin-Jallieu : Lune (noix de 3 cm) à 4 m de la Terre (12 cm), la Terre est à… 1,5 km du Soleil (diam 15 m = boule englobant un immeuble cubique de 5 étages)

La fin de notre monde dans un fantastique ballet cosmique dans 3 Md années…:

La galaxie d'Andromède (2,5 MAL) entrera en collision avec notre Galaxie dans 3 Md années… D'un diamètre d'environ 220 000 années-lumière (deux fois plus grande que notre Voie Lactée), elle contiendrait environ mille milliards d'étoiles (3 à 4 fois plus que la Voie Lactée). La Terre nous entraine à 1500 km/h à l'équateur (0,5 km/s), et elle nous propulse à 30 km/s autour du Soleil qui, lui-même, fend l'espace à 230 km/s autour du centre de la Voie lactée.  Celle-ci s'approche de la galaxie d'Andromède à 120 km/s et les deux convergent à 45 km/s vers le centre de notre amas local de galaxies appelé le Groupe Local. Andromède se rapproche de nous à la vitesse folle de 120 km/s, soit 430.000 km/h. On voit que les trajectoires de collisions vont s’enrouler en spirale. Heureusement, ce n’est pas pour demain !

Existe-t-il de la vie ailleurs sur d'autres planètes ?

La vie apparaît partout dès que les conditions physiques le permettent, mais nous ne le saurons jamais… de notre vivant au moins !...

Télécharger le support de la conférence logo pdf

 

A propos des eaux thermales

conf coffinet

Il y a en France 107 stations thermales dont 17 dans la seule Région Rhône Alpes. 500 sources thermales sont référencées et reconnues par l’Académie de médecine pour leurs vertus médicales. Chacune est différente de l’autre et a des particularités physico-chimiques liées à son parcours sous la terre.

Thierry COFFINET est ancien Directeur Général des Thermes de Saint Gervais les Bains, Vice-président de la fédération Rhône Alpes Thermale et Vice-président du Cluster Innovatherm. Il nous raconte avec plaisir l’histoire de cette eau thermale depuis l’origine, la découverte, le premier établissement thermal en 1807, jusqu’à sa gestion de type « agro-alimentaire » aujourd’hui. Par un jeu de questions-réponses il nous fait évaluer les caractéristiques de cette eau et l’apport économique pour la région :

Temps de transfert de l’eau sous terre environ 6000 ans, température de l’eau à 800 m de profondeur 80°, minéralisation forte de 4,7g / litre, installation de géothermie pour l’établissement thermal et les résidences avoisinantes, apport de richesse par le tourisme et les soins 1Md en 5 ans…

Quelques extraits de la documentation du site : UNE HISTOIRE DE LONGUE DATE :

De tout temps, les troupeaux de brebis de Saint-Gervais pâturaient une herbe verte, été comme hiver. Le secret des bergers ? Une source d’eau naturellement chaude.

En 1806, intrigué par cette découverte, le notaire Genevois maître Gontard fait analyser des échantillons de cette eau miraculeuse. Sa découverte donne naissance à un établissement thermal bâti au plus près de la source en 1807. Saint-Gervais devient alors Saint-Gervais-Les Bains, un lieu de villégiature prisé où l’on vient prendre les eaux pour soigner ses maux.

L’eau thermale prend sa source au cœur d’un environnement époustouflant. Elle ruisselle dans un impluvium au carrefour des plus hautes cimes du massif du Mont Blanc. Après un voyage de 6500 ans au cœur de la terre, l’eau thermale de Saint-Gervais Mont Blanc jaillit dans un écrin protégé.

Captée naturellement à 39°C ses vertus thérapeutiques ne sont plus à prouver. Lors de son cheminement multimillénaire, elle se charge en minéraux et oligo-éléments tels que le soufre, le magnésium, le bore, le silicium, le cuivre ou encore le manganèse… Autant d’actifs qui l’ont rendue célèbre.

Apaisante, cicatrisante, anti inflammatoire, décongestionnante, anti âge, et reconnue dans le monde de la dermatologie et de la brûlologie, sa composition respecte parfaitement l’équilibre des cellules de l’épiderme.

 coffinet

>

Promenade au pays des mathématiques

conf g touzotCette conférence était destinée à un public qui se sent mal à l’aise avec les mathématiques, pour des raisons diverses que l’IESFSA se doit d’analyser.

Elle évoque, de manière vulgarisée, l’apparition à travers les âges de quelques notions de base de cette discipline :
- la naissance des nombres, de la géométrie et de l’algèbre,
- l’étonnant nombre Pi,
- la notion de théorème,
- les défis de l’infiniment petit,
- le côté artistique des mathématiques avec des animations du fabuleux espace de Mandelbrot.

La présentation fut suivie par des échanges sur les difficultés actuelles que rencontre la France dans l’enseignement des mathématiques et des sciences.

Gilbert Touzot est Professeur émérite des Universités, spécialiste de la modélisation en sciences de l’ingénieur. Après avoir participé à la création du réseau des Universités du Quebec, il a contribué à la création de l’Université de Technologie de Compiègne, a dirigé l’Institut National des sciences appliquées de Rouen, puis coordonné le réseau des INSA. Il a enfin créé puis présidé la fondation UNIT, l'Université Numérique nationale Ingénierie et Technologie. Il estcoauteur de nombreux articles et livres en français, anglais et japonais sur la méthode des éléments finis et ses nombreuses applications.

Télécharger le support de la conférence logo pdf

Gilbert TOUZOT a également publié un livre aux Editions du caillou : "Quelles vies !" que vous pouvez commander en suivant ce lien.

« Poursuivre ses rêves... Rien n’est (jamais) impossible » Récit d’une année en itinérance en famille en Amérique latine...

conf o boucherand

Un défi personnel, d'abord, un « rêve de gosse» : partir en famille, un sac sur le dos, en itinérance, pendant une année avec pour objectif de vivre avec 10€ par jour et par personne pendant un an. Et puis, un challenge professionnel : l'ambition de continuer à développer l'activité de son entreprise, à distance, en s'appuyant sur l'intelligence collective de ses équipes.

Alors, ce n'était pas une pandémie qui allait l'arrêter ! Il a fallu être organisé, agile, savoir renoncer, ne rien lâcher, se remettre en question, surmonter ses doutes et ceux des autres, gérer ses émotions... une belle leçon de vie.

Une année si riche en enseignements, si intense, si humaine. Un rapport au temps et au matériel tellement différents de ceux que nous expérimentons tous au quotidien. Une ultra-(re)connexion à soi, à ses proches, aux autres, à la nature, à la vie spirituelle.

Autant de sources d'inspiration qu'il souhaite partager.

Olivier BOUCHERAND a 45 ans, 3 enfants et vit à Aix les Bains. Après une formation en urbanisme et plusieurs postes en collectivités locales, il décide de se lancer dans l'aventure du Chef d'entreprise en 2008. Il acquiert Juris diagnostics en 2013 et développe l'activité en se diversifiant avec la création d’un centre de formation et de cabinets en franchise.

Quand l’insertion vient au secours de la réindustrialisation de la France

conf s yacoubi

L’objectif de l’insertion est de permettre aux personnes exclues de retrouver autonomie et confiance en soi, notamment par le travail, l’accès à un logement, la création d’un lien social… Les trois « piliers » de l’insertion sont l’éducation, le logement et l’emploi.

Après 20 années passées à l’Atelier Travail et Formation des Jeunes de Chambéry, Sami YACOUBI crée l’entreprise d’insertion CATM à la Ravoire en 2007 avec 5 salariés. En 2022, l’entreprise emploie plus de 200 salariés avec un objectif de 300 salariés en 2023.

Au travers de son expérience, Sami YACOUBI nous a présenté les différents leviers qui font de l’insertion aujourd’hui, un acteur non négligeable de la réindustrialisation française.

Télécharger le support de la conférence logo pdf

Révolution minéralogique : la culture du diamant

conf le druillennecDans le monde de la joaillerie, l’un des sujets d’actualité reste celui des diamants synthétiques. De plus en plus de diamants synthétiques clandestins infiltrent le marché que l'on retrouve sous différentes appellations, diamant de culture, éthique, amoureux, rêveur, de laboratoire, innocent stone, etc… et des marques joaillières surfent sur cette vague.

Sur la base de la publication d’un chercheur, une nouvelle industrie s’est créée de façon discrète. La révolution est la suivante : le cristal de diamant est une graine !

François LE DRUILLENNEC est Maître joailler-orfèvre, graveur héraldique et diamantaire, expert près la Cour d’Appel de Chambéry.

Après une formation en micromécanique, il s’oriente vers la bijouterie-joaillerie. Il occupe plusieurs postes dans des entreprises prestigieuses à Genève et Bern avant de créer sa propre entreprise en 1994.

Son entreprise, labelisée Entreprise du Patrimoine Vivant pour l’excellence des savoir-faire français, satisfait chaque année une clientèle internationale toujours plus nombreuse.

Télécharger le support de la conférence logo pdf

Comment creuser en souterrain ?

conf brasierDepuis l’antiquité l’homme creuse le sous-sol pour :

  • s’abriter et se loger : cités souterraines de Cappadoce,
  • chercher et s’approvisionner en eau : puits, aqueducs...
  • circuler, transporter des marchandises : tunnels fluviaux, ferroviaires, routiers, autoroutiers...
  • stocker de l’eau, du gaz, des véhicules...
  • exploiter le charbon, les minéraux, l’énergie hydroélectrique...

Les ouvrages souterrains constituent la solution la mieux adaptée à la création de nouvelles infrastructures en zone urbaine et au franchissement des zones montagneuses. Le recours aux techniques des travaux souterrains s’impose pour des raisons environnementales en limitant l’utilisation des espaces disponibles et en préservant les milieux naturels.

Paul ROUX, ingénieur INSA Lyon en Génie Civil et Urbanisme, nous a présenté les différents chantiers de travaux souterrains sur lesquels il a œuvré, avec passion, pendant une grande partie de sa carrière professionnelle.

Télécharger le support de la conférence logo pdf

Lyon-Turin, quels accès

conf brasierNous adressons à Madame Josiane BEAUD tous nos remerciements pour la qualité de l’information qu’elle nous a apportée sur un sujet complexe qui fait débat et continue à alimenter des discussions pour le moins animées… Il importe de s’efforcer à bien comprendre les enjeux du projet, les possibilités techniques et financières qui en découlent et souhaiter des décisions rapides aux plus hauts niveaux.

L'apport de la science dans l'enquête judiciaire

conf brasierDe la scène de crime au travail en laboratoire, de l’empreinte génétique ou digitale aux techniques prédictives, les spécialistes s’appuient désormais sur des techniques de plus en plus novatrices et sophistiquées pour éclairer la justice dans la reconstitution du fait criminel et l’identification de ses auteurs.

Le conférencier nous fait part de l’importance de la science dans les enquêtes policières et la nécessité d’un recrutement encore accru de scientifiques dans les effectifs de la gendarmerie.

Le Général Jacques HEBRARD est ingénieur de l'École de l'Air et titulaire du diplôme post grade de criminalistique chimique de l'Université de Lausanne et lauréat de cette université. Il est expert inscrit près la Cour d'appel de Paris de 1996 à 2008, Officier de la Légion d'Honneur (2012) et Commandeur de l'Ordre National du Mérite (2016).

De 2011 à 2015 il a créé et commandé le Pôle Judiciaire de la Gendarmerie Nationale. Ce pôle regroupe :

  • l'IRCGN (Institut de Recherche Criminelle de la Gendarmerie Nationale),
  • le SCRC (Service Central de Renseignement Criminel),
  • le C3N (Centre de lutte Contre la Criminalité numérique),
  • l’OCSTI (Observatoire Central des Systèmes de Transport Intelligent).

Télécharger le support de la conférence logo pdf

Vous pouvez également consulter un dossier en ligne qui résume partiellement la conférence en suivant ce lien.

Les eaux des lacs comme source de chaleur

conf brasierMickael DALIN nous a présenté des projets utilisant ce type d'énergies puisées en lac, en rivière ou en nappe phréatique. Il a développé les aspects techniques, l'organisation en réseau et le bilan environnemental de ce type de projet. Il nous a aussi informer du montage financier et des questions juridiques et, enfin, de l’importance de la demande de subventions ADEME.

Télécharger le support de la conférence logo pdf

Data et énergie

conf conesa

Stockage d’énergie, quelles solutions pour demain ?

conf ducheneLe stockage de l’énergie est un challenge d’une grande importance pour l’homme, car la produire lui coûte cher et ne pas arriver à la stocker, quand il en a trop, constitue une perte qu’il peut de moins en moins se permettre. Des petites batteries contenues dans notre organisme aux containers qui supportent les réseaux électriques dits « intelligents », Mikaël nous présente un vaste choix de solutions de stockage qui fournissent le monde que nous connaissons.

Nous adressons un grand merci à Mikaël pour sa brillante présentation. Un diaporama de sa présentation est disponible sur le site IESF-SA.

Télécharger le support de la conférence logo pdf

Savoie Technolac, des racines et des fruits

conf ducheneJean-Jacques DUCHENE est sans doute la personne la mieux placée pour raconter l'histoire de Savoie Technolac.

Plus de trente années durant, il a occupé des postes importants et participé, des premières cogitations à l'état que nous connaissons aujourd’hui, à toutes les réflexions, études et réalisations qui ont permis cet aboutissement qui fait de Savoie Technolac le fer de lance du développement industriel de la Savoie.

Son récit opérationnel et le catalogue d’initiatives réussies ou manquées qu’il nous raconte nous fait revivre cette grande aventure.

Baby boomer, engagé dès l’école primaire avec ses copains dans la vie associative, fils de « Gads’arts » et descendant d’une famille d’entrepreneurs artistes dont il retient que tout ce qui a été monté peut être démonté, Jean-Jacques DUCHENE est d’emblée plus attiré par les arts, les sciences et le comité des fêtes que par l’économie. Il en sera pourtant diplômé et mettra son DESS et son énergie au service d’un projet politique où créativité, initiative, risque, innovation technologique et institutionnelle, sauront le régaler.

Jean-Jacques Duchêne répond aux nombreuses questions de son auditoire. Il nous fait le plaisir de dédicacer son livre en fin de soirée aux participants curieux d’y découvrir encore plein d’anecdotes qui ont marqué cette belle réalisation.

Le télégraphe Chappe et la télégraphie militaire

conf charpinNous sommes bien loin de nos SMS et autres applications d’internet !

François CHARPIN, ingénieur retraité de l'ONERA nous transporte 2 siècles en arrière, au moment des grandes batailles napoléoniennes, pour découvrir le principe du télégraphe Chappe et son fonctionnement historique.

Il nous présente le réseau des postes Chappe de Chartreuse, de la Combe de Savoie ainsi que de Maurienne et nous fait partager le résultat de ses recherches.

Tous les participants sont enthousiasmés par le travail remarquable effectué par des équipes de bénévoles depuis la découverte progressive des vestiges des sites Chappe, l’exécution des fouilles et enfin la reconstitution à l’identique du poste de transmission du Plan de l’Ours sur la commune de Saint- André.

Enfin, il termine son intervention par une présentation de la télégraphie électrique de Breguet et Morse ainsi que du télégraphe optique militaire Morse.

Bravo et merci François CHARPIN ! Vous nous avez régalés ! Merci aussi à Aristide CHINAL qui nous a proposé la conférence !

Télécharger le support de la conférence logo pdf

La justice en Savoie

conf fernexLe Bâtonnier FERNEX de MONGEX a écrit plusieurs films sur l’histoire de la Justice en Savoie.

Il est proposé en conférence de faire un rappel historique rapide de l’histoire en Savoie puis d’expliquer le cursus de la Justice qui puisant ses racines à l’ère Romaine, va se construire sur les bases modernes avec des textes innovants pour donner naissance à la justice moderne donnant lieu à l’établissement de la Cour d’Appel. L’exposé dispose d’un support visuel d’une centaines de clichés et la conclusion peut en être la menace de la Cour d’Appel de Chambéry.

Olivier FERNEX de MONGEX est avocat à la Cour de Chambéry, Bâtonnier de l’Ordre de 2016 à 2017.

Au service des acteurs du système électrique dans 10 pays du monde

conf baud

Malgré des efforts de RTE, la couverture de la pointe de consommation est essentiellement assurée par la production thermique et des imports allemands : résultat + 2 Mt CO2/an

Avec la montée du renouvelable, les écarts entre production et consommation croissent. Le stockage n’est pas à maturité économique à l’échelle du problème : résultat le taux de fonctionnement des outils de production baisse de 10% en 10 ans faisant perdre plus de 6 Md€/an d’absorption de frais fixes au système électrique/an

Le cercle vicieux enclenché oblige à monter les prix de l’électricité et pousse les délocalisations : résultat le CO2 importé monte de 30% en 10 ans pendant que la production industrielle baisse de 25%

Dans ce contexte, il apparait quasi certain que les annonces sur l’arrêt des centrales charbon (en France et en Allemagne) seront impossibles à respecter…. alors que la flexibilité industrielle n’est utilisée qu’à 10% de ses capacités ; alors qu’elle crée de la valeur économique pour tous tout en économisant du CO2

Ainsi, Energy Pool, entreprise savoyarde, s’est donnée pour mission de manager l’énergie des systèmes complexes au service des acteurs ; en priorité chez les gros consommateurs.

Créé en 2010, nous travaillons maintenant dans 12 pays, pilotons 24x7 4 GW de capacité dans plus de 1 000 sites industriels (plus que la puissance de la centrale nucléaire de la centrale du Bugey) et investissons plus de 5 M€/an pour devenir le leader mondial dans notre métier.

Olivier BAUD est diplômé de l'Ecole Supérieure des Mines de Douai (1981) et détient une spécialisation de l’IFG.
Il a été distingué Chevalier de la légion d’honneur par Mme la Ministre de l’environnement en 2014.

 

L'espace, c'est grand...

conf gayAppréhender les distances entre les planètes, les étoiles et les galaxies est impossible pour un esprit humain,… sauf à réduire considérablement les échelles par étapes successives pour revenir à des distances relatives visualisables. Michel nous propose à l’aide d’astuces de visualiser notre système solaire, notre galaxie et plus : l’univers, tel que les connaissances actuelles peuvent permettre de le mesurer !

Après une heure et demie d’exposé nous nous sommes sentis bien petits, perdus dans un univers immense que nos techniques les plus avancées ne nous permettront pas de parcourir. Un grand merci à Michel pour sa conférence et pour le travail considérable d’étude qu’elle lui a demandé. Michel nous confie son diaporama. Allez le découvrir sur le site. C’est costaud ! Bravo à tous ceux qui s’y colleront ! J’ai retenu pour vous quelques extraits.

L’univers :

En dehors des avions et de certains satellites visibles au coucher du Soleil, les petits points lumineux que nous voyons dans le ciel représentent 3 types d’objets célestes :

  • des étoiles, majoritaires, qui sont des boules de gaz (principalement H2) qui fusionnent (grosse réaction nucléaire permanente).
  • des planètes du système solaire éclairées par le Soleil
  • des galaxies lointaines qui brillent comme des étoiles.

Le système solaire, c’est 8 planètes autour du Soleil en excluant Pluton (Mon Vieux Tu M’as Jeté Sur Une Nouvelle Planète) Mercure, Venus, Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune et Pluton.Notre galaxie c’est un disque de 100.000 AL. Elle existe depuis le début de l'Univers, 13 ou 14 Md années soit 3 fois l’âge du Soleil (4,5 Md années) et 4 fois l’âge de la Terre (3,5 Md années). Elle comprend environ 250 Md étoiles… +/- 150 Md (entre 100 et 400 Md). Le Soleil fait partie des 250 milliards d’étoiles. Ce n'est pas une étoile massive. Le Soleil ’explosera donc pas en supernovæ. Dans 5 Md années, il deviendra une géante rouge. Ses gaz seront relâchés relativement doucement dans un rôt cosmique… Il existe des milliards de galaxies.

Quelques repaires :

  • Vitesse lumière = 300.000 km/s = 7 fois tour de la terre (40.000 km) / s
  • 1 mnL = 18 Mkm Le soleil est situé à 150 Mkm de la Terre = 8 mnL (= 1 UA)
  • Une heure lumière (1 HL)=1 Md km donc 1 AL = 8760 h = 10.000 milliards km(!?)

Trois échelles successives pour appréhender les distances relatives :

  • 1) des planètes autour de la Terre,
  • 2) notre système solaire,
  • 3) les distances des étoiles entre elles dans notre galaxie (Voie lactée).

Représentation des 8 planètes du système solaire :

  • 1 AL = 100.000 km 1 HL = 10 km 1 cm = 1000 km 10 m = 1 Mkm 1 km = 100 Mkm
  • Terre = 12 cm (réduction par 100 M), Soleil, d’un diamètre réel de 1,5 Mkm, est représenté par une sphère de 15 m de diamètre.


Diamètre du Système Solaire 100 km, tient dans un cercle centré sur Chambéry et passant Grenoble -Annecy - Albertville – Bourgoin-Jallieu : Lune (noix de 3 cm) à 4 m de la Terre (12 cm), la Terre est à… 1,5 km du Soleil (diam 15 m = boule englobant un immeuble cubique de 5 étages)

La fin de notre monde dans un fantastique ballet cosmique dans 3 Md années…:

La galaxie d'Andromède (2,5 MAL) entrera en collision avec notre Galaxie dans 3 Md années… D'un diamètre d'environ 220 000 années-lumière (deux fois plus grande que notre Voie Lactée), elle contiendrait environ mille milliards d'étoiles (3 à 4 fois plus que la Voie Lactée). La Terre nous entraine à 1500 km/h à l'équateur (0,5 km/s), et elle nous propulse à 30 km/s autour du Soleil qui, lui-même, fend l'espace à 230 km/s autour du centre de la Voie lactée.  Celle-ci s'approche de la galaxie d'Andromède à 120 km/s et les deux convergent à 45 km/s vers le centre de notre amas local de galaxies appelé le Groupe Local. Andromède se rapproche de nous à la vitesse folle de 120 km/s, soit 430.000 km/h. On voit que les trajectoires de collisions vont s’enrouler en spirale. Heureusement, ce n’est pas pour demain !

Existe-t-il de la vie ailleurs sur d'autres planètes ?

La vie apparaît partout dès que les conditions physiques le permettent, mais nous ne le saurons jamais… de notre vivant au moins !...

Télécharger le support de la conférence logo pdf

 

A propos des eaux thermales

conf coffinet

Il y a en France 107 stations thermales dont 17 dans la seule Région Rhône Alpes. 500 sources thermales sont référencées et reconnues par l’Académie de médecine pour leurs vertus médicales. Chacune est différente de l’autre et a des particularités physico-chimiques liées à son parcours sous la terre.

Thierry COFFINET est ancien Directeur Général des Thermes de Saint Gervais les Bains, Vice-président de la fédération Rhône Alpes Thermale et Vice-président du Cluster Innovatherm. Il nous raconte avec plaisir l’histoire de cette eau thermale depuis l’origine, la découverte, le premier établissement thermal en 1807, jusqu’à sa gestion de type « agro-alimentaire » aujourd’hui. Par un jeu de questions-réponses il nous fait évaluer les caractéristiques de cette eau et l’apport économique pour la région :

Temps de transfert de l’eau sous terre environ 6000 ans, température de l’eau à 800 m de profondeur 80°, minéralisation forte de 4,7g / litre, installation de géothermie pour l’établissement thermal et les résidences avoisinantes, apport de richesse par le tourisme et les soins 1Md en 5 ans…

Quelques extraits de la documentation du site : UNE HISTOIRE DE LONGUE DATE :

De tout temps, les troupeaux de brebis de Saint-Gervais pâturaient une herbe verte, été comme hiver. Le secret des bergers ? Une source d’eau naturellement chaude.

En 1806, intrigué par cette découverte, le notaire Genevois maître Gontard fait analyser des échantillons de cette eau miraculeuse. Sa découverte donne naissance à un établissement thermal bâti au plus près de la source en 1807. Saint-Gervais devient alors Saint-Gervais-Les Bains, un lieu de villégiature prisé où l’on vient prendre les eaux pour soigner ses maux.

L’eau thermale prend sa source au cœur d’un environnement époustouflant. Elle ruisselle dans un impluvium au carrefour des plus hautes cimes du massif du Mont Blanc. Après un voyage de 6500 ans au cœur de la terre, l’eau thermale de Saint-Gervais Mont Blanc jaillit dans un écrin protégé.

Captée naturellement à 39°C ses vertus thérapeutiques ne sont plus à prouver. Lors de son cheminement multimillénaire, elle se charge en minéraux et oligo-éléments tels que le soufre, le magnésium, le bore, le silicium, le cuivre ou encore le manganèse… Autant d’actifs qui l’ont rendue célèbre.

Apaisante, cicatrisante, anti inflammatoire, décongestionnante, anti âge, et reconnue dans le monde de la dermatologie et de la brûlologie, sa composition respecte parfaitement l’équilibre des cellules de l’épiderme.

 coffinet

>

VISITES D'ENTREPRISE / EVENEMENTS

Fête de la science 2020

Malgré le contexte sanitaire, cette année encore nous avons participé en collaboration avec l’association EDICO de Damien PERRIER et Samuel BERNARDET à cette manifestation. Les visiteurs ont pu découvrir nos actions et apprécier les démonstrations de contrôle d’un ordinateur par la pensée d’EDICO,

Samuel BERNARDET a présenté les différents projets en cours de cette association en collaboration avec Damien PERRIER qui était présent en visio-conférence.Enfin, Joseph DEFRETIN, docteur-ingénieur grenoblois, a présenté un nouveau système de suivi oculaire innovant par simple webcam et intelligence artificielle ... développé au sein de l’entreprise Probayes à Grenoble.

Cette édition se déroulait au centre des congrès du Manège où plusieurs stands étaient particulièrement intéressant comme par exemple celui du Laboratoire Souterrain de Modane ou celui de Jean Jacques MILLET, paléoanthropologue.

 

Visite du centre de supervision urbain (CSU)

pperezLes membres de l’UDISS ont été invités le mardi 9 avril 2019 par Pierre PEREZ (adjoint au maire de Chambéry en charge de l'administration générale, de la prévention et de la sécurité) à visiter la salle opérationnelle du Centre de Supervision Urbain de la police municipale.

Opérationnel depuis octobre 2017, ce centre dispose de multiples écrans, transmettant en permanence les images des nombreuses caméras installées sur les secteurs les plus sensibles de Chambéry.

Sept opérateurs (formés spécifiquement à ce type de surveillance) encadrés par un responsable, se relaient nuit et jour et déclenchent des alertes régulièrement. Sur un mur équipé de 21 écrans de 55 pouces, ces opérateurs suivent en direct les images transmises par les 63 caméras de vidéo protection. Cet outil aide quotidiennement les policiers et gendarmes dans la lutte contre la délinquance et le taux de résolution des affaires qu’ils ont à traiter a fortement augmenté.

Ces images permettent aussi de signaler aux pompiers un malaise ou un feu, de voir des auteurs de dégradations et de les confondre immédiatement. Sous peu il sera possible aussi de verbaliser par vidéo et de gérer en direct les bornes d'accès aux secteurs reservés.

Ce centre pourra traiter dans le futur les images transmises par les installations d’autres communes, et d’autres équipements vidéo tels que ceux équipant les bus, les parkings ou les immeubles des bailleurs sociaux. Il est dimensionné pour accueillir à terme entre 200 et 250 caméras.

Les réquisitions judiciaires pour les images des caméras de surveillance sont passées de 47 en 2013 à 310 en 2018 et continuent de progresser en 2019. Le Centre est devenu un élément vital pour la police chambérienne : des réseaux de trafic de drogue sont régulièrement démantelés et des interventions sur des actes violents permettent des interpellations immédiates. La pause de caméras a permis de contrôler et faire diminuer la délinquance dans certains quartiers. Une dizaine de caméras sera installée en 2019 dans le quartier du Biollay. L'entretien et l'installation de nouvelles caméras coûtent 160 000 euros par an à la ville.

Les enregistrements sont conservés quinze jours. Un PC de crise permet de regrouper sur place les forces de l'ordre, police nationale et gendarmerie, les secours, pompiers et sécurité civile ainsi que les représentants de la justice.

Les 33 participants ont été enchantés par leur visite et très impressionnés par la modernité des équipements du centre ainsi que par l’efficacité de ce dispositif. Ils expriment leurs vifs remerciements à Pierre Perez.

ST Microélectronics

st microelectronicsSite gigantesque, ST Microélectronics emploie 4 000 personnes à Crolles et 2 000 à Grenoble. Chiffre d’affaires de 9 milliards d’euros.

Entreprise à la fois à accès très sécurisé et très organisée pour les visites (les photos interdites).

Les composants électroniques fabriqués à partir de lingots de silicium sont présents partout dans notre vie quotidienne : chacun d’entre nous utilise en moyenne 250 fois par jour un composant ST Microélectronics.

Parcourant un couloir vitré, nous avons vu la « salle blanche » dans laquelle sont fabriquées les « puces ». Cette salle est 100 fois plus « propre » (nombre de particules par mètre cube) qu’un bloc opératoire à l’hôpital. Ceci grâce à un flux d’air filtré pulsé de haut en bas et renouvelant l’air de la salle toutes les 10 secondes. La consommation électrique importante (égale à celle de la ville de Grenoble) est le prix à payer pour cette pureté.

La fabrication est très automatisée et le personnel, très occupé à la maintenance préventive du matériel, est équipé de masque, lunettes, combinaison étanche, cagoule et sur-bottes.

Centre de sécurité du Tunnel du Fréjus

Fonderie de cloches PACCARD à Sévrier

Mr Paccard, le PDG de l’entreprise, nous accueille dans l’atelier d’accordage des cloches afin de nous montrer des cloches presque terminées (il manque le battant et l’anneau de suspension). Elles sont accordées à l’aide d’un tour vertical jusqu’à l’harmonique d’ordre 5 par enlèvement de métal à l’intérieur. Pas le droit à l’erreur car il est impossible de rajouter du métal !

L’entreprise Paccard fait partie des 3 ou 4 fondeurs accordant ses cloches sur les 90 mondiaux.

Si l’accordage est secondaire pour une cloche unique, la note fondamentale étant donnée par la forme et la dimension, il devient indispensable pour qu’un carillon sonne juste, les harmoniques de l’une étant la fondamentale d’une autre. La précision atteinte est de 3/100ème de demi ton. Les instruments d’accordage utilisés sont passés de l’oreille à l’oscilloscope en passant par le diapason.

Puis, passage à l’atelier de fonderie pour assister à la coulée. Le métal, l’airain, est un alliage 78 Cu/22 Sn. Il est porté à 1200°C dans un four. Après dégazage, les vapeurs, initialement jaunes, deviennent vertes.

Le creuset est extrait du four et le métal est versé dans le moule en sable et à cire perdue. Le prêtre qui a commandé la cloche pour son église bénit le métal et prie pour tous les fidèles de sa paroisse.

La combustion de la cire provoque des flammes très vives qui s’éteignent quand le métal a pris toute la place de la cire : la coulée est terminée. L’excédent de métal est versé dans des lingots destinés à la cloche suivante. Il reste à attendre le refroidissement, qui, comme chacun sait, prend « un certain temps » avant de casser le moule.

Tout le groupe de visiteurs est ensuite invité à un récital : Mme Paccard, chanteuse professionnelle, accompagnée par le carillon Paccard(Photo ci-dessus) nous enchante avec un répertoire varié allant du gospel à la chanson d’amour pour finir superbement avec un Ave Maria et un Requiem . La visite se termine par le musée, où l’on voit une photo de la plus grosse cloche mondiale (33285kg), fabriquée par Paccard et expédiée aux USA pour le passage à l’an 2000, puis la boutique qui propose des cloches plus modestes...

Nous remercions chaleureusement Jean-Pierre VITTOT, Maitre Carilloneur de Chambéry, et membre de l'UDISS pour l'organisation de cette visite.

Usine de pâtes alimentaires "la Pasta" à Saint-Jean de Maurienne

Visite de La Pasta à Saint Jean de Maurienne le jeudi 5 avril 2018.

Mr Guillaume Fabrocini ; le PDG (« celui qui gère les emmerdes ») de l’entreprise nous accueille devant une carte de la Savoie-Piémont où apparaissent les spécialités gustatives de ces deux régions jumelles réunies par le tunnel du Mont-Cenis, clé de nombreux échanges.

Savez-vous que les crozets ne sont pas des pâtes car ils sont fabriqués avec du blé tendre, alors que les pâtes sont faites de blé dur ? Et aussi que le safran des Huretières est toujours récolté à la main ? Que le métier de vermicellier est né à St Jean de Maurienne sous l’influence de l’immigration italienne ? Que l’origine des pâtes n’est peut-être pas chinoise, mais arabe (les lasagnes viennent des « lazania » du Maghreb) ? Que les ravioles de la Drôme, à base de fromage et d’herbes locaux ont été « inventés » par des immigrés italiens qui ne trouvaient pas les 3 viandes nécessaires à la confection de leurs ravioli nationaux ? Et encore comment obtenir un spaghetto qui retient la sauce tomate ? Il faut extruder avec une tréfileuse en bronze qui abrase la surface, naturellement lisse.

Pour faire des pâtes, il faut de la farine et de l’eau. La pâte obtenue est extrudée ou laminée puis découpée. Chez Pasta & Aromi, tous les ingrédients sont naturels (safran, cèpes...) Ce qui lui a valu le statut d’« Artisan » et le logo « a »

Pasta & Aromi a repris en 2005 la tradition de la famille Bozon-Verduraz, fondatrice.

Après cette présentation par Mr Fabronici, nous avons visité la boutique, admiré des photos anciennes ainsi que des boites de pâtes « La Lune » et autres. Pasta & Aromi commercialise aussi « soupe de Mai », Panettone, produits bio, polenta, crozets, risotto, gâteaux, chocolats, vin de Maurienne, etc...

L’usine, qui produit 2 tonnes de pâtes quotidiennement, est visitable certains jours de fabrication. Boutique-musée ouverte du mardi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 19h.

Vous pouvez retrouver l'intégralité de nos visites et conférences en suivant ce lien.